Li Cris le Herault

Citadelle - Un Autre Regard sur le Moyen Age se présente à vous dans sa toute nouvelle formule !
Un magazine que nous espérons plus fluide, toujours gratuit et dépourvu de publicité, original et innovant. Le site a été optimisé pour apparaitre sur Smartphone et tablette tactile. Une application iPhone et iPad se dessine progressivement elle aussi....
Les articles auxquels vous aviez encore accès hier, ont aujourd'hui disparu car ils font l'objet d'une réécriture approfondie et surtout actualisée. Les passionnés que nous sommes, toujours soucieux de vous faire partager l'actualité du monde médiéval dans sa globalité, n'hésiteront pas à aborder des sujets qui mettent le Moyen Age à l'honneur.
6 janvier, 'nyuct des roys', 'jors de la Typhaine' : l'Épiphanie au Moyen Age
Le 6 janvier, jour de l'Épiphanie ou jour des Rois, on mangeait la galette qui contenait une fève. La représentation iconographique nous renseigne sur une pratique encore admise de nos jours (mais ici sans couronne). Tandis que le père de famille coupe la galette, un enfant se tient assis sous la table : c'est lui qui attribue à chacun sa part. Une tradition qui perdure...

Le 28 décembre : fête des Innocents au Moyen Age
Avec la fête de la Nativité, débute ce que l'on appelle "le cycle des 12 jours". Des festivités qui nous conduisent jusqu'à la fête de la Tiphaine ou nuyct des roys.
Le 28 décembre, les écoliers et les enfants, en particulier, célébraient la fête des Innocents, ces garçons nouveau-nés massacrés en Judée sur ordre du roi Hérode, qui espérait faire périr parmi eux l'Enfant Jésus. C'était donc par excellence la fête des "Enfants" à qui l'on permettait et pardonnait tout. Toute violence était également prohibée, les chevaliers devaient cesser de guerroyer en observant une trêve.

La fête de Noël et ses préparatifs au Moyen Age
Comme les principales fêtes chrétiennes, Noël coïncide avec une grande date astronomique dont l'incidence agit directement sur la vie paysanne.
Noël, du latin ecclésiastique dies natalis, "jour de naissance", célébrait primitivement le solstice d'hiver. On envisagea dès le IVe siècle le 25 décembre, jour le plus court de l'année, pour célébrer la naissance du Christ. On sacrifiait alors à cette occasion les porcs et l'on finissait de battre le grain rentré en gerbe.
Comme pour Pâques ou la Pentecôte, cette fête impliquait une période de jeûne : l'Avent. Il durait depuis la Saint-Martin (c'est-à-dire le 11 novembre) avant d'être ramené à l'octave (dérivé du latin octavushuitième) c'est-à-dire la période de huit jours qui précède Noël.

Le 6 décembre : jour de la saint Nicolas
Au Moyen Age, les jours de repos représentent près d'un tiers de l'année. Parmi les principales fêtes religieuses, on compte Pâques et Noël. Le mois de décembre est à ce point riche en festivités et amusements de toutes sortes qu'il en devient le plus joyeux des mois de l'année. Centrées autour de Noël, les réjouissances débutent toutefois dès le début du mois de décembre à la saint Nicolas pour s'achever un mois plus tard avec l'Epiphanie (Typhaine ou nuit des rois).

Le Moyen Age dans la publicité
Le Moyen Age est partout ! Forts de ce constat et après avoir examiné plusieurs autres supports plus conventionnels, nous nous sommes penchés sur la publicité. Le Moyen Age y est la plupart du temps mal traité, bourré de clichés, les anachronismes y sont légions... mais tant que cet à peu près est reconnaissable, pourquoi les annonceurs chercheraient-ils à faire un minimum d'effort ? Le chevalier est de loin le symbole le plus clairement utilisé. Il est censé donner la meilleure image du produit qu'il représente. S'il reste flou, certaines figures emblématiques se dégagent comme Jeanne d'Arc, Léonard de Vinci ou encore Christophe Colomb. Le Moyen Age est aussi synonyme de fête, on ripaille bien souvent, jusque dans les monastères où le fromage est maître. Les Vikings ainsi que les Barbares (souvent confondus ou "associés") ne sont pas en reste et après une bataille, on se réconcilie toujours autour d'une bonne table (ou d'un produit alimentaire comme les apéricubes par exemple...).

Le 1er 'may' au Moyen Age
Une des fêtes caractéristiques de l'époque médiévale est la célébration du renouveau printanier qui se caractérise en poésie (et en chanson) avec le thème de la reverdie. Les troubadours ont été les plus prompts à développer ce genre dans la canso.
Au 1er jour du mois de mai, on avait coutume d'"esmayer", c'est-à-dire de cueillir et de planter un arbre appelé le "may". On honorait la nature mais aussi des personnes : les jeunes gens des jeunes filles mais on pouvait aussi honorer  des personnages importants.

Le tournesol médiéval
Le mot tournesol est au Moyen Age un mot générique qui désigne plusieurs espèces de plantes. Les formes "tournesol", "tournesot" ou encore "tornisot", ou "tornissot" sont clairement mentionnées dans le Mesnagier de Paris, ouvrage de référence d'instruction religieuse et morale, d'économie domestique et culinaire de la toute fin du XIVe siècle. Mais alors que penser puisque le tournesol que nous connaissons n'est introduit en Occident qu'après la conquête des Amériques par Christophe Colomb, soit bien à la fin du Moyen Age ?

Charlemagne (747-814), les dents et une ordonnance : Le Capitulaire de Villis (812)
Inspiré du philosophe et botaniste grec, auteur d’une Histoire des plantes en dix livres qui fait de lui, le plus grand botaniste de l’Antiquité, inégalé jusqu’à la Renaissance, Charlemagne (747-814) n’hésite pas à utiliser les plantes préconisées par Théophraste à des fins médicales (Lamendin, 2008). Théophraste utilise l’amandier comme excipient de diverses préparations bucco-dentaires, l’anis en aromathérapie bucco-dentaire...

Les allées et les cours des Cloisters Museum de New York
Si vous cherchez un endroit atypique à visiter à New York, alors vous devez sans aucun doute vous rendre aux Cloisters ! The Cloisters (les cloîtres, oui, oui) sont situés au nord de Manhattan dans le quartier de Washington Heights (au nord de Harlem) au cœur du Fort Tryon Park. Le musée, qui est une annexe à part entière du Metropolitan Museum of Art, est composé de cinq cloîtres médiévaux importés de France et de collections d'objets médiévaux présentés dans l'ordre chronologique.

Fiche de vocabulaire : étude du mot 'palais'
On constate une nette évolution de sens au Moyen Age mais le sens de "demeure vaste et somptueuse affectée à tel ou tel usage" perdure.
La différence entre le palais, situé dans l'univers citadin, et le château qui se trouve à la campagne et dont la fonction obéit d'avantage à un besoin de protection, est sensible. Cependant la distinction n'est pas toujours pertinente car le palais, malgré son luxe architectural, conserve un aspect fonctionnel. En effet, il sert de lieu de résidence au responsable de la vie civique ou religieuse et de centre administratif au pouvoir.

Le Moyen Age sur les billets de banque - Hongrie
Visitez la petite galerie de Citadelle.
Explorez le Moyen Age à travers les billets de banque dans cette page spéciale consacrée à la Hongrie.

Tableau des Films d'inspiration médiévale - années 80
Le tableau des Films historiques d'inspiration médiévale - années 80

La Chair et le Sang (1985) de Paul Verhoeven
La Chaîne Ciné+ Club diffuse jusqu'au 17 juin 2012,  "La Chair et le sang" ("Flesh and Blood" - 1985) de Paul Verhoeven, l'occasion toute trouvée pour revenir sur ce classique injustement méconnu et traité jusqu'à ce jour de façon méprisante par le support numérique (le DVD zone 2 est seulement sorti en 2005…et sans le moindre bonus).

'Léonor' (1975) de Juan Luis Buñuel
Avec "Léonor", Juan Luis Buñuel, fils de Luis Buñuel, propose un film assez déroutant puisque le Moyen Age y est abordé de manière fantastique. Fantastique mais sans artifices inutiles ! L'atmosphère y est souvent pesante, une impression très puissamment renforcée par la musique originale d'Ennio Morricone. Malgré cela, on est happé par cette singulière histoire d'amour et le personnage détestable incarné par Michel Piccoli obtient progressivement notre sympathie. Léonor n'est pas un film facile mais il mérite d'être découvert (il est d'ailleurs régulièrement diffusé sur le petit écran comme durant ce mois de mai 2012 sur la chaîne Ciné FX).

Le 13e Guerrier (1999) de John McTiernan
Ciné+ Frisson propose "Le 13e guerrier" mardi 24 et vendredi 27 janvier 2012 (à 15h15 et 08h25).
Adaptant le roman de Michael Crichton, Eaters of the dead, le film de John Mac Tiernan met en scène la rencontre de trois cultures très différentes.
Magistralement réalisé, "plastiquement" superbe, Le 13e guerrier aurait pu être un grand film...

Rejoignez-nous directement sur facebook en suivant le lien : Citadelle - Un Autre Regard sur le Moyen Age

Mots clés ou expression à rechercher !

» Options et recherche avancée




Nos partenaires








Les films entre projets, réalisations et sorties annoncées...
A l'état de projet, en cours de tournage, déjà réalisés, déjà diffusés mais hors de nos frontières ou simplement passés inaperçus et disponibles en DVD... Voici, affiches à l'appui (le plus souvent), ce à quoi l'on pourrait s'attendre !