Actualités » Actualité » Archéologie nautique à Tours (37)

Archéologie nautique à Tours (37)
Publié le 4 Novembre 2011
"La sécheresse de 2003 n'aura pas eu que des conséquences négatives, notamment pour les archéologues qui ont vu avec l'étiage de la Loire apparaître les vestiges de ponts antiques et médiévaux. Une richesse qui s'ajoute au patrimoine urbain de la ville."
 
Récemment (mais aux beaux jours), des archéologues du CNRS, de l’Inrap, de l’Université et du Conservatoire du Patrimoine de l’Indre-et-Loire se sont réunis une petite semaine sous le pont de fil (piétonnier) pour entreprendre des prélèvements de pieux d’un pont médiéval, le premier traversant la Loire, vraisemblablement construit à partir de 1034 par Eudes II comte de Blois et de Tours.
 

Les piquets des fondations : les dernières pièces du pont médiéval.
© (Photos NR, Hugues Le Guellec)
 
Afin de conserver les pieux en milieu humide, et ne pas rompre ce que l'on appelle la chaîne de l'humide, on les préserve jusqu'à leur arrivée au laboratoire afin de pouvoir correctement les dater et comprendre leur organisation au sein même du fleuve.
 
Virginie Serna, archéologue et conservateur en chef du patrimoine au service régional de l'archéologie de la Drac Centre, nous explique :
 
 

"On intervient régulièrement sur des sites que l'on essaie de comprendre : des ponts, des pêcheries, des ports, des pertuis... On essaie de comprendre comment à la période médiévale les communautés se sont installées et quels ont été les usages du fleuve. [...] Un pont nous apprend d'une part, la construction d'une ville car les axes qui sont choisis pour aller d'une berge à une autre vont être des points de forte urbanisation très tôt. Il nous apprend également comment on construit : le système technique mis en oeuvre par une communauté de constructeurs, de charpentiers au XIe siècle."
Reportage (vues-sur-loire.com)

 
La Loire est un fleuve dangereux, difficile à prospecter mais l'équipe d'archéologues a été hautement récompensée puisque relevés topographiques, mesures, croquis, photos et prélèvements confirment la richesse du site.
 
Elisabeth Féghali
© 1999-2012 All rights reserved. Cet article ne peut être reproduit sans l'autorisation de citadelle.org
 
Sources :
Reportage (vues-sur-loire.com)
 
Exposition itinérante "La Loire dessus dessous - Archéologie d'un fleuve" (présentée du 16 avril au 31 août 2011, au Musée de la marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire dans le Loiret)
 
Le vieux pont de Tours (francebalade.com)

Aucun commentaire


Poster un commentaire

Nom ou pseudo (obligatoire)
URL de votre site
Texte
Cryptogramme
(saisissez les lettres/chiffres ci-dessus)
  • Les commentaires sont modérés et peuvent faire l'objet de suppressions.
  • Tous propos diffamatoires ou hors sujets seront supprimés.