Actualités » Actualité » La 'soeur jumelle' de Mona Lisa

La 'soeur jumelle' de Mona Lisa
Publié le 3 Février 2012
Le Musée du Prado à Madrid a retrouvé une copie similaire du chef-d'œuvre de Léonard de Vinci. Ce tableau qui a été restauré aurait été peint au même moment par un des disciples du maître : Andrea Salaï ou Francesco Melzi ?
 

La Joconde du Louvre de Léonard de Vinci
© Musée du Louvre
 
Le tableau "Mona Lisa" de Léonard de Vinci a été réalisé sur du noyer à Florence entre 1503 et 1506. On pensait que la copie l'avait été sur du chêne (bois peu utilisé en Italie), ce qui intéressait moins les experts tout comme son fond noir. C'est ainsi que ce tableau est resté si longtemps dans les réserves du Musée madrilène sans que l'on s'y intéresse vraiment. Mais à la demande du Musée du Louvre, ce tableau a été restauré, et il apparaît désormais que les deux œuvres ont été exécutées sur le même genre de support : du noyer ! De plus les deux ont des des dimensions très similaires : 76cm x 57cm pour la "copie" contre 77cm x 53cm pour l'original.

A bien y regarder, la Lisa Gherardini (1479-1542 ?), épouse de Francesco del Giocondo, qui figure sur la copie semble plus juvénile, plus voluptueuse que sur l'œuvre originale. Le tableau de Léonard de Vinci, exposé au Musée du Louvre est, comme l'explique son directeur adjoint, "très sale" et cette "saleté" aurait une fâcheuse tendance à vieillir les personnages.
 

La Joconde du Prado (Madrid)
© Musée du Prado
 
Les restaurateurs ont découvert sous le fond noir, le même paysage de Toscane qui apparaît dans le "Mona Lisa" de Léonard de Vinci (Louvre).
 
Le tableau restauré a été présenté à la presse ce 02 février 2012. Il aurait été exécuté au même moment que l'original par un des disciples du maître, dans son atelier. Les experts tentent déjà de savoir lequel des deux élèves les plus proches de l'artiste aurait pu copier de Vinci : Andrea Salaï (le plus doué et futur amant du maître) ou Francesco Melzi ? Pour Jacques Franck, expert au centre d'études léonardiennes de l'université de Los Angeles UCLA, le tapage médiatique est peut-être un tantinet exagéré puisqu'on sait que le chef-d'œuvre inspira de nombreux peintres dès le XVIe siècle et qu'ici :

"En aucun cas Léonard n'y a mis la main. La technique utilisée, peu subtile, n'a rien à voir avec le sfumato des chairs si complexe et raffiné qui s'observe dans le panneau du Louvre."
Jacques Franck
expert au centre d'études léonardiennes de l'université de Los Angeles UCLA

 

La Joconde du Prado (Madrid) - détails après restauration
© Musée du Prado

 
Miguel Falomir, chef du Département de la peinture de la Renaissance italienne du Prado, exclut lui aussi toute participation du maître.
Quoiqu'il en soit, cette (re)découverte nous donne à voir, sous un autre angle, le sourire énigmatique et emblématique de Lisa Gherardini. Le tableau sera officiellement présenté le 21 février 2012 et exposée au Musée du Louvre dans le cadre de l’exposition autour de la "Vergine col bambino e Sant’Anna" (du 27 mars au 25 juin 2012).
 
before after
 
Afin de "comparer" La Joconde du Prado à l'original, La Joconde du Louvre, il suffit de déplacer la souris sur le curseur vert.
 
C'est assez saisissant ! Et l'on se prend à imaginer ce que pourrait bien révéler la Joconde une fois, elle aussi, restaurée...
 
Elisabeth Féghali
 
© 1999-2012 All rights reserved. Cet article ne peut être reproduit sans l'autorisation de citadelle.org
 
Sources :
Le site El Païs
 
Le site du Figaro

2 commentaires

#1 Publié par Mihail le samedi 23 Mars 2013 à 9h54

Leonardo sera toujours attirer des chercheurs! Compositeur Mihail Afanasiev Quand j'étais à Paris en 2005., Je n'ai pas pu visiter le Louvre. Mais le Louvre est venu avec matériel d'enregistrement sonore, qui ont été aimablement fournies par les Français. Trouvé le "Mona Lisa" et a commencé l'enregistrement de bruit de fond créé de nombreux visiteurs qui sont venus voir le chef-d'œuvre. La logique est simple. Permettez-moi de noter que n'importe quel chef a la propriété de champ d'information très structurée. L'homme - c'est aussi, à sa base, la structure du champ. Il ya un contact entre deux structures sur le terrain - chef-d'œuvre humaine. C'est sans doute le pouvoir de l'art. Les sons a publié les gens qui étaient dans le chef-d'œuvre (parler, le brassage des pieds, etc) ont été très précieux pour moi, ils ont été corrélés qui lui sont associées. Le fait de soumettre ces dossiers processus de transformation complexe, j'ai réussi à obtenir un son incroyable. Beaucoup sont conduits en état de choc - ces sons il ya une identification claire avec le portrait de «Mona Lisa». Notices similaires que j'ai fait dans la célèbre sculpture de Vénus. En conséquence, Sur la base de ces documents, j'ai eu trois œuvres - «Connaissances», «Flow» et «Communication». http://youtu.be/rUDsL8Rg4uo MONA LISA_VENUS(Опыт работы с шедеврами) .avi Structure tel que présenté: fredonner la Joconde - le résultat d'un processus de transformation du bourdonnement de fond de Vénus - le résultat d'un processus de transformation de fond, le travail de détail "savoirs" (utilisés seuls sons transformés). Académie de musique MOLDOVA (désolé, traduit par google)

#2 Publié par nazekela le dimanche 26 Janvier 2014 à 12h32

j aime les deux soeur jumelle


Poster un commentaire

Nom ou pseudo (obligatoire)
URL de votre site
Texte
Cryptogramme
(saisissez les lettres/chiffres ci-dessus)
  • Les commentaires sont modérés et peuvent faire l'objet de suppressions.
  • Tous propos diffamatoires ou hors sujets seront supprimés.